L’arrêt de travail

En cas de maladie le médecin traitant doit fournir un arrêt de travail au salarié.

Le salarié doit transmettre cet arrêt de travail à son employeur ainsi qu’à la sécurité sociale dans un délai de 48h maximum.
Le salarié est alors indemnisé à hauteur de 75 % de son salaire par l’assurance maladie.
Selon la convention collective l’employeur peut verser le complément.

En cas d’arrêt de travail d’une durée supérieure à 21 jours le salarié doit passer une visite médicale de reprise auprès de la médecine du travail.
En cas de maladie professionnelle, si le salarié est déclaré inapte il doit alors être soit reclassé soit licencié pour inaptitude.
En cas de licenciement, le salarié perçoit le double de l’indemnité légale. Il n’y a pas de préavis à respecter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.